ELEA, plaidoyer


INTRODUCTION


Projet de refonte selon la ligue de l'enseignement et de l'Appel de Bobigny :

"L’École doit rompre avec l’individualisme concurrentiel, la reproduction des élites, l’uniformisation des critères d’évaluation et la peur de l’erreur au profit de pratiques respectueuses des rythmes de chacun. Il faut réorganiser le temps scolaire alternant cours communs, travaux de groupe, travaux dirigés, ateliers pratiques, tutorats entre élèves, travail personnel mais aussi autonome. L’évaluation est également à repenser de façon à valoriser le chemin accompli plutôt qu’à sanctionner lacunes et insuffisances."

Téléchargez le projet de refonte de la ligue de l'enseignement : refonder-lecole5-pages-2.pdf refonder-lecole5-pages-2.pdf

"Il faut alléger la journée et adapter le travail scolaire aux temps favorables aux apprentissages. Mettre en cohérence et rééquilibrer toutes les disciplines, créer un véritable dispositif d’aide et d’accompagnement individualisé pour prévenir l’échec et éclairer les choix de l’orientation, adapter les locaux et les espaces, tant dans le travail en groupes, qu’en ateliers pour le travail personnel dans le but de respecter les rythmes de vie et d’apprentissage."

A/ LES DROITS DE L'ENFANCE ET DE L'HOMME

Le désir d'un élève d'aider un autre élève est toujours vivifié quand l'occasion lui est donnée de le faire confortablement.

Pour que la démocratie soit respectée le soutien scolaire doit être accessible à tous, et les devoirs doivent donc se passer à l'école et non à la maison.

Assistances individuelles grâce à la présence des étudiants en alternance sur le "terrain". Pour rendre officiele dans le cours de leur formation, cette action d'assistanat, une unité de valeur (UV) éducative est mise en place, qui donne des crédits au étudiants, après le rendu d'un mini rapport d’activité de soutien scolaire. Une unité de valeur à fort coefficient, qui ne peut pas faire perdre de points.

1/2 journée par semaine pour les 2.2 millions d’Étudiants, puis s'ajouteront les 3 millions de lycéens, qui pourront aussi être impliqués et enfin les 3 millions de collégiens.

Le soutien se fait aussi  auprès des 2 millions de préélémentaires. C'est chaque Etudiant qui choisit son lieu de stage et en change chaque année.

Le professeur devient une personne ressource et pas uniquement un orateur et éducateur directe : durant les plages de travail en ateliers, quand un élève pose une question que l'étudiant ne comprend pas celui-ci peut faire appel à l'enseignant. Ainsi le suivi individuel devient effectif pour tous et apporte, tant aux enfants qu'aux étudiants et aux enseignants.

Les parents se trouvent tout naturellement soulagés de la tâche parfois trop lourde pour eux du suivi des devoirs.

On n'apprend jamais mieux soi-même qu'en apprenant aux autres. La proximité d’âge est très formatrice, en particulier l'aide entre élèves de niveaux différents.

Les assistants étudiants permettent de plus l'intervention éventuelle des parents bénévoles et des retraités bénévoles.

En résumé un plus pour chaque étudiant et en même temps une façon de les aider à entrer dans le monde des adultes, de la solidarité, de l’éducation, de l'enseignement, du travail en équipe sur le terrain, et même se préparer à être un jour éventuellement parents ou enseignants eux-mêmes.

Extrait des droits de l’enfance  de la convention de Genève du 11 février 1989 :

"Dès que tu es en âge d’avoir ta propre opinion, tu as le droit de donner ton avis sur toutes les décisions qui te concernent. Les adultes ont le devoir de prendre en compte ton opinion. Les pays doivent veiller à ce que ton opinion soit prise en compte pour toutes les décisions importantes te concernant".

La loi Jules Ferry du 28 mars 1882 instaura l’obligation scolaire de 6 ans à 13 ans. Progressivement, cette obligation fut étendue jusqu’à seize ans, mais, à ce jour, aucune avancée concernant les enfants de moins de six ans n’a été inscrite dans la loi. Or, nous le savons, la scolarisation précoce dans une école maternelle a une influence déterminante sur le parcours de l’enfant, sur son épanouissement personnel.

 RAPPEL DES EFFECTIFS PAR NIVEAU :

  • 14 millions d'enfants sont à l'école avant le bac
  • 2 millions de préélémentaires (2-5 ans, 80 % scolarisés)
  • 6 millions de primaires (1/5 écoliers est illettré en CM2)
  • 3 millions de collégiens (1/2 en difficulté, redoublants ensuite)
  • 3 millions de lycéens 50% en général (500 mille bacheliers/an)

2 millions d'Etudiants dont 1/3 de la tranche d’âge des 19 - 20 ans.

Soit 1 étudiant pour 7 enfants.

 

AVANTAGES :

  1. Responsabiliser les jeunes
  2. Développer les rapports intergénérationnels.
  3. Faciliter l'accueil des parents et retraités bénévoles à l'école.
  4. Donner une formation à l’éducation "par la pratique" pour tous les étudiants (fortement susceptibles d'enseigner, de former, de travailler en équipe et d'innover au cours de leur vie professionnelle).
  5. Résoudre "l’équation impossible" de la loi du 11 février 2005 et du soutien scolaire pour tous. (Indispensable au regard de l’Europe) — Fédération Enfance Education et Gilles Le Bail 

Le financement de ces propositions de lois se fera par une contribution de Communication pour l’Éducation telle qu’elle existait par exemple pour sauver la presse écrite dans les années 90.

Il ne s’agit nullement d’une taxe directe ou indirecte de plus pour le contribuable, bien au contraire, elle est incitative sur le plan de l’environnement et responsabilise moralement et économiquement les annonceurs quand ils distribuent des communications à vocation commerciales ou de la publicité dans vos boites aux lettres, à la télé, dans les journaux, sur internet, sur les panneaux publicitaires, qu’ils soient français,  ou venant d'autres continents !  C’est le minimum que l’on puisse demander pour les inciter à être moins agressifs dans leurs communications envers les enfants en particulier.

Par ailleurs, les budgets actuels pour l’Éducation en France sont de 60 milliards et pour la santé 225 milliards ! Qui peut affirmer aujourd'hui qu'une Éducation modernisée plus adaptée aux différences ne portera aucun fruit sur la santé ?

C’est notre devoir à tous d'équilibrer et harmoniser l'architecture législative visant à mieux vivre ensemble dans la complémentarité.

 Extrait des articles 12, 28 et 29 DU 20 NOVEMBRE 1989 des droits de l'enfant

Objectifs :

  • Le respect des opinions de l’enfant (Article 12) : les enfants ont le droit d'exprimer librement leur opinion et les opinions des enfantsdoivent être prises en  considération
  • Favoriser ton épanouissement personnel et le développement de tes capacités
  • T’apprendre à respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales
  • T’apprendre le respect de ta culture d’origine et du pays dans lequel tu vis
  • Te préparer à assumer tes responsabilités dans une société libre, dans un esprit de compréhension, de paix, de tolérance, d’égalité et d’amitié entre tous
  • T’apprendre à respecter le milieu naturel qui t’entoure
  • Les États partis reconnaissent le droit de l'enfant à l'éducation, et en particulier, en vue d'assurer l'exercice de ce droit progressivement et sur la base de l'égalité des chances,
  • Ils rendent l'enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous ;
  • Ils encouragent l'organisation de différentes formes d'enseignement secondaire, tant général que professionnel, les rendent ouvertes et accessibles à tout enfant, et prennent des mesures appropriées telles que l'instauration de la gratuité de l'enseignement et l'offre d'une aide financière en cas de besoin ;
 

B/ LES BENEVOLES

Réduction des effectifs d’élèves progressif jusqu’à 18/20 élèves par classe maximum.

Rapprochement des familles, des enseignants, des assistants, des personnels administratifs et techniques d’établissement, associations, étudiants, retraités, services de santé et d’éducation spécialisée pour l'enfance.

Rationalisation arborescente des programmes sous une forme ludo-éducative et interactive, théorique et expérimentale, mettant en relation les savoirs les savoir-faire et savoir être. Toutes les matières s’articulent autour du tronc commun : les droits de l’Homme, de l’enfance et de l’Environnement. (arborescence évolutive naturellement).

Respect des rythmes de chaque enfant favorisant les relations intergénérationnelles, interculturelles, l'autonomie et la responsabilité. Le tronc commun minimaliste est dispensé le matin et les après-midi, chaque enfant « se renforce » avec les outils pédagogiques à sa disposition, en toute autonomie, assisté quand il le demande par les étudiants et les parents ou retraités bénévoles.

C/ PARCE QUE CHAQUE ENFANT EST DIFFERENT

Des plages de renforcement pour les bons élèves, mais aussi de soutien pour les élèves en difficultés et de guidance pour les élèves en situation de handicap aux comportements agressifs ou somnolents. Avec, pour ces derniers en particulier, les méthodes d’apprentissage valorisantes reconnus par la HAS de types ABA, TEACCH, communication par l’image, langage des signes et braille.

Développement des exercices ludo-éducatifs manuels et des applications sur tablettes tactiles pour la maternelle et ordinateurs portables ensuite.

Systèmes de coévaluation individuelle pour plus d’égalité sociale, rendant caduques les copies à corriger chez les enseignants et des devoirs à la maison pour les enfants.

Simplification administrative et décloisonnement des institutions en milieu ordinaire et protégé. (Il est indispensable que progressivement les enfants ne se déplacent plus à gauche et à droite, sinon on ne pourra jamais appliquer concrètement la loi 2005). Tout ce qui concerne l’éducation se déroule dans des écoles prioritairement, les unités spécialisées sont en lien avec les hôpitaux ou IME et sont développées en favorisant une couverture du territoire permettant un minimum de déplacement pour tous. Elles s’appuient notamment sur les associations de parents qui dispensent des pédagogies adaptées à chaque situation de handicap ou de comportements difficiles.

D/ DECLOISONNEMENT

Les matins : Programmes scolaires ramenés à l'essentiel et liant «savoir», «savoir-faire» et «savoir être» suivant l’arborescence définie par les droits de l’Homme, de l’Enfance et de l’environnement.

Pour toutes les matières expertises et intégration partielle des méthodes d'enseignement STEINER et MONTESSORI ainsi que des outils pédagogiques des pays nordiques.

tous les après-midis à l’école ou en extérieur par groupes encadrés: activités culturelles et sportives (quelques options, choisies personnellement par l'enfant, selon ses aspirations et pouvant être changées trimestrielement) en donnant une priorité aux activités ludiques et créatives et liées au développement durable, locale, aux droits de l'enfance et aux savoir-faire fondamentaux: Nature, nutrition, jardinage, santé, architecture-design-cabanes, escalde, danse, chant, théâtre,  natation, équitation, et les sports solidaires en lien avec la nature nécessitant peu de matériel, peu de dépense d’énergie.

Les étudiants en formation dans l’enseignant auront une unité de valeur pratique à forts coefficients. Ils pratiquent l’alternance entre l’université et l’école pour développer une expérience pédagogique tout au long de leur formation, (10 heures hebdomadaires sur le terrain au niveau de leur choix).

Pour cela, en coordination avec les associations AFEV, ils recevront une formation aux applications ludo-éducatives sur tablettes tactiles et ordinateurs, ainsi qu’une formation pédagogique à la communication par l’image de type PECS ainsi qu’une formation de type TEACCH et ABA.

Ainsi, ils seront en charge de former les autres bénévoles étudiants, retraités, parents, les enseignants, le personnel administratif et technique des établissements scolaires ainsi que les associations liées à l'enfance qui le souhaitent. En conséquence, les étudiants formateurs, auront accès à la gratuité des transports en communs locaux, ainsi que la gratuité dans les établissements culturels et/ou sportifs afin qu'ils puissent pratiquer et transmettre aux enfants des activités.

Les étudiants qui ne se destinent pas à être enseignants ont aussi une unité de valeurs, de 5 heures hebdomadaires de terrain.

À l'école, pour respecter les droits de l'enfant et de l’Éducation pour tous, chaque enfant dispose d'une tablette tactile ou un ordinateur portable selon son âge pour les apprentissages autonomes durant les après-midis.

Les Enseignants sont « chefs d’orchestres », leur principale fonction les après-midis sera la médiation impartiale.

Les étudiants faisant un lien entre les enseignants et les autres bénévoles. Ils auront en outre la charge du planning et de la transmission de la charte des valeurs d’enfance éducation.

Ils peuvent changer d’établissements et/ou de niveaux scolaires soit tous les ans sans avoir à se justifier en respectant cependant les effectifs des établissements nouveaux où ils souhaitent s’intégrer, soit en cours d’année, en expliquant les raisons de leur souhait.

Sur le plan administratif et pédagogique, les tablettes tactiles et ordinateurs dédiées aux enfants remplaceront les cahiers de textes, les documents courants d'inscription et de suivis pédagogiques.

Si contentieux il y a avec un parent (un enfant, un bénévole, un enseignant) ils pourront se régler par voie de communication directe et démocratiquement, en présence de l’enfant s’il est impliqué, et des bénévoles qui le suivent au quotidien. L’objectif est de découvrir sans juger, les malentendus, les non-dits, les peurs et d’éclaircir les situations difficiles. En cas de problème trop important un médiateur sera invité à participer à ces réunions collectives.

L'objectif est de comprendre les difficultés, de découvrir les méthodes pédagogiques adéquates pour chaque enfant, de créer un suivi de progrès en respectant les rythmes. Mais aussi de générer un projet individuel de formation évolutif pour chaque enfant.


E/ EQUIPEMENT

Pour veiller au bon accueil des bénévoles, des adaptations et/ou extension des locaux se feront progressivement dans le temps en veillant à ce qu’une une partie soit réservée au suivi des enfants en grande difficulté ou en situation de handicap. Par ailleurs, les assistants ou auxiliaires de vie scolaire seront en lien avec les IME, les hôpitaux et les CMPP pour que les enfants soient le plus souvent possible en milieu ordinaire.

F/ SCOLARISATION DES ENFANTS DES 3 ANS

Apprentissage de la communication et de l'expression personnelle par images et chansons : ce qui se fait déjà dans toutes les applications ludo-éducatives d’alphabétisation de qualité.

Pour l’écriture, initiation aux syllabes au travers de divers jeux, en particulier les applications sur tablettes tactiles informatiques, mais aussi développement de la motricité fine à travers des réalisations ou petits cadeaux fait mains développant l'autonomie, le développement local et durable (Même sur un gâteau décoré, on peut apprendre à écrire !) et différents médias, par exemple, avec des lettres en volume de couleur, écrire son prénom, puis découvrir les syllabes et les sons divers en écrivant des verbes en référence aux valeurs humaines et aux droits de l'enfance. On privilégiera les lettres en bois sur les lettres en plastiques pour initier les enfants au développement durable.

On commencera à apprendre à manier un crayon avec méthode, en vue de préparer les enfants à cette spécificité motrice

Création d'une formation destinée aux enseignants aux langages de Communication par Échange d’Images, et langage des signes.

Pour le cas particulier des enfants hyper actifs, précoces et/ou atteints de troubles du comportement (situation sociale et familiale difficile) ou encore atteints de troubles envahissants du développement, il sera allouée aux enseignants une formation complémentaire ABA, avec un nombre d’heures hebdomadaires définie par les spécialistes et menée par des étudiants, ou universitaires faisant partie d’associations à but non lucratif  formés également à ces méthodes de langages.

Nomination d'une commission nationale indépendante, renouvelable par tiers, composée de parents, enseignants, animateurs et éducateurs, ainsi que les associations les représentant, ayant pour mission de regrouper et classer les outils et méthodes pédagogiques. Cette commission aura, de plus, un droit de regard sur toutes les lois afférentes à l'enfance en vue d'une harmonisation.

Les objectifs à l'école maternelle sont en priorité la question des valeurs naturelles et notamment de l'autonomie et du respect des différences :

Se sociabiliser dans la complémentarité, l’esprit d’équipe et l’esprit constructif,  par l'émulation et non la compétition.

Se responsabiliser, interagir avec les autres et créer à travers des ateliers d’expression qui permettent de développer l’autonomie dans le respect des différences au rythme de chacun.

G/ ECOLES MATERNELLES, PRIMAIRES ET COLLEGES

Des méthodes interactives et ludiques qui prennent en compte les différences, notamment grâce à l'aide des bénévoles parents, étudiants etc... L’objectif étant de développer l’autonomie et la solidarité intergénérationnelle, entre enfant de différents niveaux scolaires et de différents milieux sociaux.

L’implication des bénévoles a aussi pour but de repérer collégialement les enfants en difficultés, de renforcer la prévention dans le domaine de la maltraitance et de repérer le plus en amont possible les situations de handicap intellectuels.

Chaque enfant avance à son rythme avec des objectifs définis en concertation avec les enseignants et les bénévoles. Ces objectifs tiennent compte des difficultés de mémorisation visuelles, auditives, motrices propre à chaque individu (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie). On utilise au cas par cas les outils pédagogiques adaptés aux types de mémorisation et de compréhension : chansons de l'alphabet et des conjugaisons, lettres et jeux en volume bois ou carton pour les plus petits, écriture sur claviers d'ordinateurs ou écrans tactiles... Les méthodes et moyens visent à renforcer l’expression personnelle, le sens de l’initiative, le goût de l’effort et de l’exploration, l’aptitude à faire des erreurs comme une autre manière d'apprendre.

Date de dernière mise à jour : 30/10/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site